Comment améliorer la qualité de son sommeil ?

Il est très important de prendre soin de son sommeil et pour cela il est tout à fait possible d’améliorer sa qualité. Pour se faire, il suffit dans un premier d’avoir une alimentation saine et équilibrée et d’adopter une activité physique assez régulière. Voici quelques astuces à mettre en place pour vous aider à conserver un sommeil de qualité.

1ère étape : apprendre à connaître votre sommeil

Nous n’avons pas tous les mêmes besoins en sommeil, certains ont besoin de 7h à 8h de sommeil, d’autres de plus de 9h tandis qu’un certain nombre de personnes n’ont besoin que de 5h. Les besoins sont assez aléatoires et varient selon chaque personne c’est pour cette raison qu’il est important de bien connaître son besoin.

Pour cerner vos besoins en sommeil,  nous vous conseillons de profiter de votre période de congé et plus précisément sur la deuxième semaine de vos congés. En effet, c’est à partir de ce moment-là que les compteurs de dettes de sommeil sont mis à zéro, il suffit de se coucher dès que vous ressentez des signes de fatigue, de noter l’heure de coucher et de se réveiller naturellement puis de noter l’heure du réveil. Grâce à ce test, vous pourrez déterminer votre besoin en sommeil. Il est à noter que la plus grande majorité des personnes ont un besoin de sommeil allant de 7h30 à 8h par jour.

2ème étape : modifier vos habitudes de sommeil

Être régulier dans votre rythme de sommeil

Il est important d’être régulier dans son sommeil, c’est-à-dire dormir et se réveiller sur plus ou moins les mêmes horaires. De plus, il est fortement déconseillé de faire des longues grasses matinées afin de ne pas trop perturbé votre cycle normal de sommeil. Vous pouvez vous aider en tenant à jour un journal de sommeil ou vous devez inscrire vos heures de coucher et de lever, ce qui vous permettra de faire un état des lieux de votre sommeil et de vos dettes pour ensuite réguler la carence. 

Faire des siestes régulières

Faire des siestes régulièrement vous permettra de rattraper vos dettes de sommeil. De plus, des études ont démontré que nous étions naturellement prédisposés à faire des siestes en début d’après-midi. Des siestes courtes suffisent et sont conseillées sur une durée allant de 10 à 30 minutes, celles-ci sont suffisamment réparatrices et apportent les bienfaits nécessaires pour le maintien de vos performances physiques et psychiques. À contrario, les siestes de longue durée peuvent anesthésier et ralentir votre organisme. 

Pour terminer, il est conseillé d’effectuer des siestes sur un canapé non dans un lit… le lit étant utilisé pour le sommeil réparateur c’est-à-dire le sommeil pendant la nuit.

Anticiper son sommeil et s’y préparer

Une bonne nuit de sommeil se prépare, en effet, il est important de ritualiser son sommeil, c’est-à-dire ne pas effectuer d’activité physique intense au moins deux heures avant l’heure de se coucher. De plus, il est fortement déconseillé d’utiliser des écrans comme les smartphones et les tablettes au moins une heure avant de vous coucher et de ne pas consommer des repas trop riches en sucres ou en gras.

Gérer sa consommation de caféine

Comme vous le savez, la caféine a le don de booster l’organisme surtout lorsque l’on est en état de fatigue. De même que pour les boissons comme le thé et certains autres sodas. Ces boissons excitantes après ingestion agissent au bout de 30 minutes sur le corps et durent entre trois et quatres heures. De ce fait, il est important de bien calculer la consommation de ces boissons et de ruser. Par exemple, vous pouvez consommer une petite tasse de café et ensuite enchaîner une petite sieste d’une durée de 20 minutes environ afin de profiter au moment du réveil des effets stimulants de la caféine sur votre organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.