Quels traitements naturels contre l’apnée du sommeil ?

traitements-naturels-apnee-sommeil

L’apnée du sommeil se caractérise par des arrêts involontaires de la respiration, l’apnée du sommeil se déclenche en général chez les sujets en surpoids, les personnes âgées ou qui ronflent de façon très importante. Si vous dormez seul et que vous vous questionnez si vous faites de l’apnée du sommeil, vous pouvez constater des symptômes dans la journée. C’est-à-dire si vous ressentez toujours de la fatigue, parfois même des phases de somnolence ce qui démontre également que vous avez une mauvaise qualité du sommeil. Ces symptômes peuvent engendrer à la longue des complications cardiovasculaires comme l’hypertension. Des études scientifiques démontrent que 7 % de la population adulte souffre du syndrome d’apnée du sommeil, 15 % concerne les plus de 70 ans. 

Qu’est-ce qui provoque l’apnée du sommeil ?

L’apnée du sommeil se manifeste par un arrêt involontaire de la respiration, le sujet endormi cesse de respirer pendant un laps de temps d’une durée entre 10 secondes et 30 secondes, ces interruptions peuvent se répéter à plusieurs reprises durant son sommeil.

Il existe 3 types d’apnées du sommeil dans le milieu médical, le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS), l’apnée centrale du sommeil et l’apnée mixte. Chaque catégorie est différente, avec sa propre spécificité. Nous allons dans la suite de cet article vous décrire les différences qui subsistent entre chaque type d’apnées.

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS)

Le syndrome d’apnée obstructive du sommeil est lié à un rétrécissement du pharynx pendant le sommeil, ce rétrécissement est provoqué par un relâchement des muscles empêchant l’air de circuler normalement. De ce fait, il est quasiment impossible de respirer et la seule solution pour réactiver la respiration est une contraction “réflexe” musculaire qui  provoquent par conséquent des micro-réveils. La plupart des victimes d’apnée du sommeil sont du à 90% au syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) 

L’apnée centrale du sommeil

L’apnée centrale du sommeil désigne un dysfonctionnement au niveau cérébral, c’est-à-dire au niveau de la transmission des informations nerveuses. L’apnée centrale du sommeil est une catégorie très  rare, elle est en générale causée par un accident cérébral vasculaire, une insuffisance cardiaque ou une maladie neurologique comme la maladie de Parkinson ou la méningite. 

L’apnée mixte

L’apnée mixte réunit les deux formes d’apnée cités plus haut à savoir  le syndrome d’apnée obstructive du sommeil et l’apnée centrale du sommeil. En général, l’apnée débute par une apnée centrale puis s’ensuit d’ un mécanisme obstructif des voies respiratoires. Les personnes de plus de 65 ans sont en général touchées par l’apnée mixte cependant certains enfants peuvent également souffrir de l’apnée du sommeil et plus précisément du syndrome d’apnée obstructive du sommeil causé par de l’hypertrophie des végétations et amygdales. 

Quelles sont les conséquences de l’apnée du sommeil sur la santé ?

L’apnée du sommeil est néfaste pour notre santé, en effet, les personnes atteintes d’apnée du sommeil se réveillent très souvent en sueur avec parfois des maux de tête sans compter une sensation de fatigue intense causée par des micro-réveils qui viennent considérablement perturber la qualité du sommeil. De plus, le patient ressent fréquemment des sensations d’étouffement pendant la nuit sans oublier l’irritabilité de l’humeur, des troubles de la concentration, des petites pertes de mémoire et une diminution de la libido. L’apnée du sommeil augmenterait les risques de diabète et d’ostéoporose, de dépression et déclencherait des états de somnolence durant la journée. La Haute Autorité de Santé (HAS) a même souligné que les risques d’accidents en voiture sont plus élevés chez les personnes souffrant d’apnées nocturnes.

Comment guérir de l’apnée du sommeil ?

Il n’existe pas de traitement médical pour guérir de l’apnée du sommeil, cependant, des dispositifs médicaux PPC existent pour traiter l’apnée du sommeil. Ces dispositifs sont composés de deux éléments, d’un masque et d’un appareil respiratoire à pression positive continue (PPC). De plus, une autre alternative peut être envisageable à savoir l’orthèse d’avancée mandibulaire (ODM). Il s’agit d’une gouttière moulée sur-mesure qui se fixe sur les dents du patient. Elle permet de projeter la mâchoire inférieure en avant  ainsi que la langue permettant ainsi de libérer  le passage de l’air au niveau du pharynx.

Comment peut-on réduire les apnées du sommeil ?

Pour réduire les apnées du sommeil, le patient doit changer et améliorer son hygiène de vie, comme : 

  • Favoriser la perte de poids
  • Réduire sa consommation de somnifères et l’alcool
  • Arrêter de fumer
  • Traiter ses allergies
  • Dormir sur le côté
  • Surélever son lit

Certaines plantes vertes permettent de réduire l’apnée du sommeil grâce à leurs propriétés apaisantes et antioxydantes. Ces plantes ont ainsi pour fonction de purifier l’air ambiant en absorbant les toxines afin d’améliorer le sommeil comme : 

  • La lavande
  • L’aloe vera
  • Le chlorophytum chevelu
  • La sansevieria trifasciata, appelée la plante de serpent
  • Le scindapsus doré
  • Le spathiphyllum, ou lys de paix

Vous pouvez aussi réduire les apnées du sommeil en modifiant votre position de sommeil, la HAS conseille fortement de dormir sur le dos pour améliorer la qualité du sommeil. En effet, une étude scientifique américaine parue dans la revue Chest préconise de dormir avec le buste incliné à 45 degrés afin de prévenir l’apnée obstructive du sommeil. Il est également conseillé de caler des coussins dans le dos pour les femmes enceintes. 

Pour toutes les personnes faisant de l’apnée du sommeil ou pour tous ceux qui se posent la question, n’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin traitant ou un spécialiste pour avoir un avis médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.